Blog

Hara Hachi Bu: le secret des gens naturellement minces

 

Japonaise 1

Hara Hachi Bu: le secret des gens naturellement minces

 

Il y a ceux qui sont naturellement minces, et puis les autres, pour qui il existe une lutte permanente entre l’assiette et la balance. Ces minces n’ont pourtant pas l’air de se priver ou de suivre une diète particulière... Alors quel est leur secret ? Ils pratiquent le hara hachi bu.

 

Au Japon, il est de bon ton de sortir de table en ayant encore un peu faim, c'est-à-dire à se sentir rassasié lorsque la faim est satisfaite à 80%. . Cette coutume s'appelle le Hara Hachi Bu. Cela permet de se sentir léger après avoir mangé, de digérer plus facilement et bien sûr de contrôler son poids.

 

Cet apport calorique plus faible conduit non seulement à leurs scores de l'indice de masse corporelle (IMC) régulièrement (et parfois significativement) plus faibles, mais il est probablement un contributeur majeur à leur santé remarquable et longue durée de vie.

 

La cuisine japonaise présente de nombreux avantages diététiques, en termes d’ingrédients mais également de méthodes de préparation. La façon de se nourrir et les règles qui entourent les repas participent également à faire de l’alimentation japonaise un exemple nutritionnel.

 

La cuisine japonaise est saine et simple et revendique avant tout l’utilisation de bons ingrédients. Les plus utilisés sont :

 

Le riz qui est la base de l’alimentation japonaise. Il contient des antioxydants prévenant l’apparition de maladies cardiovasculaires et de certains cancers, des lectines inhibant la croissance de cellules cancéreuses humaines ainsi que des oligosaccharides, utiles aux intestins. Il est par ailleurs très satiétogène et limite ainsi le grignotage.
 

  • Le soja qui est consommé pour ses nombreuses propriétés nutritives, préventives et curatives. Il est par ailleurs riche en protéines végétales et en acides gras essentiels abaissant le taux de cholestérol sanguin.

  • Le poisson qui est consommé le plus souvent cru et garde ainsi toutes ses qualités nutritionnelles. Les poissons gras ingérés dans ce régime alimentaire (le saumon, le hareng et le thon) contiennent beaucoup d’acides lipidiques omégas 3 aidant à lutter contre les maladies cardiovasculaires.

  • Les algues (particulièrement l’algue Nori) qui sont utilisées pour envelopper les makis notamment. Elles sont très riches en spiruline, en protéines, en oligo-éléments ainsi qu’en vitamines A, C et B12.

  • Le wasabi qui est une sorte de raifort japonais utilisé comme condiment pour agrémenter les plats de poisson ou de viande. Il a des propriétés anti-cariogènes, active la production de salive et favorise ainsi la digestion.

  • Le thé qui est consommé tout au long de la journée, y compris au cours des repas, servi chaud en hiver et froid en été. Il contient beaucoup d’antioxydants qui sont très bons pour la santé.

Le secret de l’alimentation japonaise réside donc dans son faible apport en matières grasses et en sucres rapides. On constate par ailleurs la quasi-absence de viande, sel, sucre et produits laitiers dans cette diète qui permet de rester à la fois mince et en excellente santé.

Il y a une grande différence entre le fait de manger jusqu’à ce que l’on n’ait plus faim et le fait de manger jusqu’à ce que l’on soit plein. Le tout est de conscientiser nos habitudes alimentaires, au lieu de manger en se resservant machinalement! Alors, qu’attendez-vous pour vous mettre au Hara Hachi Bu?

 

Top 10 des meilleures villes du monde pour la qualité de vie

Coeur arbres 1

Classement 2018
Top 10 des meilleures villes du monde pour la qualité de vie

 

Pour la 9e année consécutive, Vienne, la capitale autrichienne, arrive en tête du classement 2018 de la firme américaine Mercer des villes qui offrent la meilleure qualité de vie. L'étude a porté sur 231 villes dans le monde.

Le classement, réalisé pour la 20e année consécutive et qui a pour but d'aider les grandes entreprises qui ont des employés en mission à l'international, prend en compte 39 critères.

Vienne est plébiscitée « pour la sécurité qu'elle procure à ses habitants » ainsi que « l'efficacité de ses transports en commun et la diversité de ses structures culturelles et récréatives ».

Elle est suivie par Zurich (Suisse), Auckland (Nouvelle-Zélande) et Munich (Allemagne). Sur les 10 premières places du classement, se trouvent 3 villes suisses et 3 villes allemandes. Vancouver (Canada) occupe notamment la 5e place.

Voici le top 10:

  1. Vienne

  2. Zurich

  3. Munich

  4. Auckland

  5. Vancouver

  6. Düsseldorf

  7. Francfort

  8. Genève

  9. Copenhague

  10. Sydney

En queue du classement se trouvent la capitale yéménite Sanaa, Bangui (République centrafricaine) et Bagdad, ces villes présentant des problèmes d'« instabilité politique », de « pauvreté » et des « conditions climatiques extrêmes ».